RSCN5834Bientôt prêts à  pièger le premier frelon asiatique à Ventalon en Cévennes ?

bouteille piège

 

Nous (REGAIN et la MAIRIE) nous organisons pour piéger le maximum de frelons asiatiques qui mettent en danger nos chères abeilles à Ventalon en Cévennes.

100 pièges achetés par la mairie sont distribués sur St Frézal et St Andéol, ils sont   positionnés dans des hameaux ciblés et on a  la possibilité de recharger les pièges en bière locale périmée.

Vous pouvez lire les compte-rendus de 2 réunions sur ce sujet

Compte-rendu de la réunion du 19 janvier 2019 au Foyer Rural de St Frézal rassemblant une quarantaine d’apiculteurs de la vallée longue et du  Galeizon ainsi que des personnes engagées dans le GDSA Lozère

  • Le piégeage des futures fondatrices au printemps 
  • Philippe Clément du GDSA insiste sur la nécessité de ce piégeage au printemps des futures fondatrices. Les résultats sont probants et la pression du frelon asiatique nettement moindre là où on le pratique de façon massive et organisée par secteurs.
    • Quelle période ? Selon l’endroit cela peut-être très tôt. On a piégé des frelonnes asiatiques dès les beaux jours en février(15février) en Vallée Longue (dès que les températures dépassent les 13 °), les femelles fondatrices sortent). Arrêter ce piégeage fin avril pour protéger l’entomofaune.
    • Quels pièges ?
    • Le piège à guêpe cloche est le plus pratique, car facile à recharger mais il a un coût (autour de 6 €) ; il n’est pas sélectif. Les pièges en bouteilles plastique sont très bien pour les  bricoleurs car on peut en faire de toutes sortes ; ils recyclent les bouteilles et ne coûtent Les avis sont partagés sur les bouchons jaunes sélectifs  qui s’adaptent sur les bouteilles plastiques. Le rucher école des jardins du Galeizon propose de faire une présentation/fabrication de pièges.

    A quel endroit ?

  • On peut penser que des femelles fondatrices se sont cachées pas loin des nids (à tester…). Il est bien de les piéger là où en en voit et près des ruches au printemps. Dans les vergers, sous les treilles, là où on les a vus en dernier avant l’hiver. Éviter le plein soleil.

        Quel contenu ?

Appâts sucrés alcoolisés : 1/3bière + 1/3 vin blanc (option) + 1/3 sirop de cassis . Lorsque les frelons sont pris dans les pièges et que le milieu fermente, meilleure attractivité. Un fond de  jus de pommes dans une bouteille, ça marche aussi!                    

  • Que va t’on piéger en plus de Vespa Velutina?

Le Syndicat des Vallées Cévenoles, chargé de la protection de la biodiversité propose son concours pour évaluer le piégeage, sur un nombre de pièges déterminé en nombre et par lieu : Échantillonnage par piège  (combien de frelons asiatiques, combien de crabros , frelon européen protégé… , autres insectes… ?)

L’INRA fait des recherches sur les pièges à phéromones qui seraient les moins nocifs pour l’entomofaune, mais ce n’est pas encore au point.                               

LE GDSA 48propose un service de comptage des  fondatrices détruites au printemps  par commune.  Chacun peut le renseigner directement  sur le site gdsa48.fr

IL est important aussi de signaler à REGAIN et  au GDSA la première reine frelon piégée (signal qu’il faut démarrer le piégeage massif dans ce secteur, le GDSA enverra le message)

  • Quelle communication au grand public ?

Philippe Clément propose de faire passer un document à distribuer  via les mairies et via nos réseaux associatifs.

A suivre la programmation de Biosphera proposée par le Syndicat des hautes vallées cévenoles pour la saison d’avril à Juin. Tél : 04 66 07 39 25

  • La destruction des nids

Il est important de signaler à REGAIN et au GDSA   dès qu’un nid est repéré.

Le GDSA a besoin de nouveaux adhérents prêts à détruire les nids, notamment sur notre secteur. Au vu de la prolifération de nids, il n’est plus en mesure d’intervenir partout.  Il faut donc former des équipes de 2 ou 3 personnes. Une équipe est souhaitée sur Ventalon en Cévennes où une quinzaine de nids ont été recensés en 2018.

L’intervention se fait par des personnes formées par le G.D.S.A, à  la tombée de la nuit avec une perche qui peut aller jusqu’à 15 mètres et la bonbonne relativement lourde à transporter. Ce matériel sera mis à disposition au Collet de Dème (chez les pompiers).

Le GDSApropose un système de défraiement pour le déplacement des intervenants.

  • Des propositions de recherche de financement pour indemniser les personnes chargées de détruire les nids,  acheter une ou des combinaisons pour la destruction de nids près du sol

Compte-rendu de la réunion du 16 février au P.N.C à Florac

Frelon asiatique, mettre en place une stratégie de lutte.

Gilles Lanio Président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française

2011 les premiers frelons asitiques en France

2014 Invasion. A l’automne : stratégie de lutte mise en place : La destruction des nids à la deltamétrine (10000X plus toxique que le DDT). Destruction de 1350 nids Coût : 150€/nid

Actuellement, la méthode préconisée est le piégeage des fondatrices au printemps.

Sachant qu’un nid va générer 600 reines dont une grande partie feront elles même, des nids,  autant anticiper !

  • Appât bière+sirop de fraise ou framboise
  • Vider le piège tous les 8 ou 10 jours. Ne pas le nettoyer pour garder l’attractivité

Le moment opportun est quand les nuits ne sont pas trop fraîches et qu’il fait doux dans la journée et j’ajouterai que des arbres ou arbustes soient en fleurs.

Car, l’endroit idéal pour les piéger, c’est dans les arbres et arbustes fleuris.

Cela s’explique car à la sortie de son hibernation, la reine a besoin de sucre. Elle va trouver ça dans les fleurs et si elle rentre dans les ruches c’est pour piquer du miel et non pas prélever des abeilles.

Il a été observé que la bonne période de piégeage en Cévennes, c’est du 1eravril au 15 mai. Le 20 avril était le pique de piégeage l’an dernier…

Il nous faudrait demander aux participants de noter les lieux de piégeage (quel arbre, quel arbuste), la date et le nombre…Un document sera à distribuer avec les pièges

Il a été observé également que si on piège au bon moment, on ne chope pas d’autres insectes.

Il faut aussi parler du NID PRIMAIRE :

Le frelon asiatique n’aime pas la pluie et la fondatrice, seule, fabrique son premier nid dans un abri (abri de jardin, ruche vide, sous un pont, sous un appentis). Elle s’installe de préférence près des maisons pour le gîte et le couvert !! Contrairement au frelon européen qui s’installe n’importe où, dans des arbres.

La fondatrice trouve le sucre dans les fleurs pour ses propres besoins et plus tard, les protéines car une fois qu’elle a pondu ses larves dans ce petit nid primaire, il faut les nourrir et elle chope les insectes qui viennent butiner les fleurs !

LA DESTRUCTION DES NIDS PRIMAIRES N’EST PAS DANGEREUSE

Il faut attendre la nuit et avec un aspirateur (de préférence un aspirateur à feuilles) on aspire la reine et les larves…dixit Gilles Lanio

C’est bien sûr important de détruire ces petits nids car elle met au total 21 jours pour construire le nid, pondre les œufs et nourrir les larves qui deviendront mâles et femelles adultes et construiront le grand nid secondaire qui pourra contenir 23000 cellules…

 

 

 

 

Publicités
Lien | Cet article a été publié dans Ateliers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.